Sélectionner une page
 

« I’m aiming for the first round of the draft »

« Je vise le premier tour de draft »
 
 
Once upon a time there was a young Malian girl. At 14 years old, she left Africa to join Spain. Sika Kone is now exploding in the eyes of the basketball world. A star is born. First with Mali in the U19 national team, where she reached the world semi-finals and finished as the best scorer, best rebounder and best evaluator. In Liga Endesa Femina 1 also where the warrior eats all her opponents in the keys. Hard-worker, the diamond of African basketball now dreams of the American continent and the WNBA.A Power Forward modeled for a first round!
 
 
« My role model is Candace Parker »
 
« There is no secret, work, work, always work »
 
Il était une fois une jeune Malienne. A 14 ans, elle quitte l’Afrique pour rejoindre l’Espagne. Sika Kone explose aujourd’hui aux yeux de la planète basket. A star is born. D’abord avec le Mali en sélection U19 qu’elle entraine en demi-finale mondiale où elle finit meilleure marqueuse, meilleure rebondeuse, meilleure évaluation. En Liga Endesa Femina 1 également où la guerrière dévore tous ses adversaires dans les raquettes. Acharnée de travail, le diamant du basket africain rêve aujourd’hui du continent américain et de WNBA. Une Power Forward taillée pour un premier tour !
 
« Mon modèle est Candace Parker »
 
« Il n’y a pas de secret, le travail, le travail, toujours le travail »
 
 
Meilleure marqueuse (19.7), meilleure rebondeuse (14.8), meilleure évaluation (26.2) de la Coupe du Monde FIBA U19 cet été à Debrecen en Hongrie… Il s’en est fallu d’un rien que le Mali décroche une médaille. Quelles émotions t’ont traversé et comment expliques-tu une telle domination individuelle ?
Je suis très contente de voir que le fruit de mes efforts paye. Ce sont des années de travail sans relâche. C’est aussi la récompense d’un travail d’équipe, mes coéquipières m’ont facilité la tâche. Je rends grâce à Dieu. 
 
Best scorer (19.7), best rebounder (14.8), best rating points (26.2) of the FIBA U19 World Cup this summer in Debrecen, Hungary… Mali could have won a medal by not much. What emotions went through you and how do you explain such individual domination?
I am very happy to see that the fruit of my efforts is paying off. It’s years of hard work. It is also the reward of a team work, my teammates made my task easier. I give thanks to God. 
 
L’équipe U19 du Mali est devenue la première équipe africaine à se qualifier pour les demi-finales de la Coupe du Monde U19 féminine. En quoi jouer pour ce drapeau est-il si motivant ? 
Avant d’arriver en Hongrie, nous avons eu quelques complications. Le premier match contre la République Tchèque a été perdu par forfait du fait de l’arrivée tardive de la sélection, puis nous avons perdu notre premier match. Cela nous a donné la motivation de rebondir. Nous savions que nous pouvions faire de grandes choses dans ce tournoi. Nous croyons en nous et le Mali croit en nous. 
 
Mali’s U19 team became the first African team to qualify for the semi-finals of the U19 Women’s World Cup. Why is playing for this flag so motivating? 
Before arriving in Hungary, we had some complications. The first game against the Czech Republic was lost by forfeit due to the late arrival of the team and then we lost our first game. That gave us the motivation to bounce back. We knew we could do great things in this tournament. We believe in ourselves and Mali believes in us. 
 
Revenons sur ton parcours. Cela fait cinq ans que tu es en Espagne et ton ascension est fulgurante. Raconte nous ton histoire… Pourquoi l’Espagne, les Iles Canaries.. ? 
J’étais jeune. L’opportunité s’est présentée à ma famille et moi-même. Je l’ai saisie.
 
Let’s look back at your career. You’ve been in Spain for five years and you’ve made a meteoric rise. Tell us your story… Why Spain, the Canary Islands…? 
I was young. The opportunity presented itself to my family and me. I took it.
 
Parle-nous de ta formation, les camps à Bamako, la Canterbury School (Las Palmas de Gran Canaria) 
Ma formation a débuté au CPFB (Centre de Promotion et de Formation en basket-ball, créé en 2004) à Bamako. Une très bonne formation. Je suis partie à Canterbury School en Espagne juste après. Canterbury School avait organisé à l’époque, un camp de basket à Bamako. J’ai été repérée avec l’aide de Moussa Kondo et d’un ami, Madani Traoré. Moussa Kondo m’a aidé à venir à Canterbury School en Espagne. Je remercie également Madani, grâce à qui j’ai pu participer au camp de basket organisé à Bamako par Canterbury.
 
Tell us about your training, the camps in Bamako, the Canterbury School (Las Palmas de Gran Canaria) 
My training started at the CPFB (Center for Promotion and Training in Basketball, created in 2004) in Bamako. A very good training. I went to Canterbury School in Spain right after. Canterbury School had organized at the time, a basketball camp in Bamako. I was spotted with the help of Moussa Kondo and a friend, Madani Traoré. Moussa Kondo helped me to come to Canterbury School in Spain. I also thank Madani, thanks to whom I was able to participate in the basketball camp organized in Bamako by Canterbury.
 
Ta vie se joue-t-elle en accéléré ?
Je suis un lève tôt qui applique sa routine quotidienne. J’essaie de travailler dur tous les jours. Sans relâche ! “L’idéal de la vie n’est pas l’espoir de devenir parfait, c’est la volonté d’être toujours meilleur”, dit Ralph Waldo Emerson.
 
Is your life in a hurry?
I’m an early riser who sticks to my daily routine. I try to work hard every day. Relentlessly! « The ideal of life is not the hope of becoming perfect, it is the will to be ever better, » said Ralph Waldo Emerson.
 
Est-ce dur de quitter sa famille et son pays à 14 ans ? Qu’en ont pensé tes proches ?
C’était difficile au début, naturellement, mais grâce au téléphone et avec les réseaux sociaux, on a su rester en contact.
 
Is it hard to leave your family and your country at 14? What did your family think about it?
It was difficult at the beginning, of course, but thanks to the phone and social networks, we were able to stay in touch.
 
Quel était ton rêve de petite fille ?
Jouer en WNBA est un rêve d’enfance.
 
What was your dream as a little girl?
Playing in the WNBA is a childhood dream.
 
Plus tu changes de division, plus tu progresses… La Liga Endesa Femina 1 semble être pour toi, un terrain de jeu presque facile. Pour ta première saison, tu atteins les playoffs et tu es quatre fois MVP, meilleure rebondeuse (11.6) et tu culmines à 21 d’évaluation par match… 
Il n’y a pas de secret : beaucoup de discipline et puis le travail d’équipe. 
 
The more you change division, the more you progress… The Liga Endesa Femina 1 seems to be for you, an almost easy playground. For your first season, you reach the playoffs and you are four times MVP, best rebounder (11.6) and you peak at 21 of rating points per game… 
There is no secret: a lot of discipline and then teamwork. 
 
Où penses-tu t’arrêter? As-tu l’ambition de disputer l’EuroLigue ?
Je continue à travailler dur sans me limiter. Dieu décidera.
 
Where do you think you will end up? Do you have the ambition to play in the EuroLeague?
I continue to work hard without limiting myself. God will decide.
 
Comment fais-tu pour être si explosive sur un terrain ? 
La consistance dans le travail. Il faut aimer son travail pour réussir.
 
How do you manage to be so explosive on the floor? 
Consistency in work. You have to love your work to succeed.  
 
Tu dis souvent et tu le répètes que seul le travail paie. Ça se passe aussi dans la tête, non ?
Je reste concentrer le plus possible sur mon travail. Il m’arrive sur mes réseaux d’afficher des « quotes »… « Le seul endroit où le succès précède le travail est dans le dictionnaire. »(Vince Lombardi Jr.)
 
You often say and repeat that only work pays. Doesn’t that happen in your head too?
I stay focused on my work as much as possible. Sometimes I post « quotes » on my networks… « The only place where success comes before work is in the dictionary. »(Vince Lombardi Jr.)
 
D’où te vient ton intuition aux rebonds ? 
Les rebonds, c’est la volonté, tout simplement.
 
Where do you get your intuition for rebounds? 
Rebounding is simply a matter of will.
 
Que dois-tu encore travailler ? Ton tir extérieur ? 
Exactement et plus particulièrement mon shoot à trois points.
 
What do you still need to work on? Your outside shot ? 
Exactly, especially my three-point shot.
 
Regardes-tu des matches WNBA, NBA ?
Oui, je regarde la WNBA et la NBA.
 
Do you watch WNBA, NBA games?
Yes, I watch the WNBA and NBA.
 
Quelles sont les stars WNBA qui te font rêver ?
J’aime le jeu de Candace Parker. Je regarde beaucoup de vidéos d’elle. J’adore sa façon de jouer et j’aimerai être comme elle à l’avenir. La manière dont elle joue, ses mouvements… J’aime tout chez elle, elle est complète.
 
Which WNBA stars are your dreams?
I love the game of Candace Parker. I watch a lot of videos of her. I love the way she plays and I would like to be like her in the future. The way she plays, her movements… I like everything about her, she is complete.
 
Vas-tu t’inscrire à la draft WNBA ? Que cela représente-t-il pour toi ?
Oui, je vais m’inscrire à la draft 2022. La draft, c’est mon rêve de petite fille, mais c’est surtout le résultat de mes années de travail.
 
Are you going to enter the WNBA draft? What does that mean to you?
Yes, I will be entering the 2022 draft. The draft is my dream as a little girl, but it is mostly the result of my years of work.
 
Les mock drafts t’annoncent au second tour, mais tu pourrais créer la surprise au premier. Comment vois-tu cela ?
Je me vois au premier tour. Je travaille dur pour y parvenir.
 
The mock drafts have you in the second round, but you could be a surprise in the first. How do you see it?
I see myself in the first round. I’m working hard to get there.
 
As-tu déjà parlé de la WNBA avec des joueuses qui y ont joué ?
Oui, ma « grande sœur », Astou Ndour, formée elle aussi aux Iles Canaries et championne WNBA avec les Sky de Chicago en 2021.
 
Have you ever talked about the WNBA with players who have played there?
Yes, my « big sister », Astou Ndour, also trained in the Canary Islands and WNBA champion with the Chicago Sky in 2021.
 
Y’a-t-il des clubs qui t’attirent plus que d’autres ?
La WNBA serait déjà une bonne destination pour moi. Je continuerai le travail comme d’habitude pour me démarquer.
 
Are there any clubs that attract you more than others?
The WNBA would already be a good destination for me. I will continue to work as usual to stand out.
 
Des scouts WNBA t’ont-ils déjà observé, as-tu parlé avec des staffs américains ?
Non, pas encore. 
 
Have any WNBA scouts been watching you, have you talked to any American staff?
No, not yet.
 
Et en NBA as-tu des modèles, des idoles ? 
J’aime bien LeBron James.
 
And in the NBA, do you have any role models, any idols? 
I like LeBron James.
 
Pourquoi portes-tu le numéro 23 ?
J’aime le numéro 3. C’est le numéro de Candace Parker. A Canterbury, on m’a donné le numéro 23, alors je l’ai conservé car il contient le chiffre 3 aussi.
 
Why are you wearing number 23?
I like the number 3. It’s Candace Parker’s number. At Canterbury, I was given the number 23, so I kept it because it has the number 3 in it too.
 
Comment envisages-tu la suite de ta jeune carrière ?
Évoluer tout d’abord au plus haut niveau et puis par la suite, aider les jeunes.
 
How do you see the future of your young career?
First of all, to evolve at the highest level and then to help young people.
 
Qu’en pense ta famille ?
Ma famille est supportrice et m’encourage.
 
What does your family think?
My family is supportive and encourages me.
 
 
SIKA KONE 
Spar Gran Canaria/Spain-LF1
PF/C – 1m90 / 6’3
July 13, 2002
Mali
 
STATS REGULAR SEASON
SEA   LEA           TEAM                PTS     REB     AST     EFF
19-20 LF2 Gran Canaria 15.4   15.3     1.2     26
20-21 LF1 Gran Canaria 14     11.6 1.3 21.9
21-22 LF1 Gran Canaria        13.5   12.2     1.1     20.6
 
NATIONAL TEAM
MALI U16, U17, U18, U19, A
 
AWARDS
1st LF1 rebounds
1st LF2 rebounds
6th LF2 points
FIBA U16 Women’s African Championship Gold medal 2017
FIBA U16 Women’s African Championship named all-star five 2017
FIBA U18 Women’s African Championship Gold medal 2018
Spanish Championship Cadet MVP 2018
Spanish Championship Junior MVP 2019
FIBA U19 Women’s World Cup 2021 4e
FIBA U19 Women’s World Cup Named all-star five 2021 
1st points
1st rebonds
1st rating points
FIBA Women’s AfroBasket Silver medal 2021
4th rebounds
 
 
SHE’S A POWERHOUSE AND ABSOLUTE BEAST ON THE GLASS
Jumper, mobilité et force
Très bonne maitrise coordination du corps
Très bonne intuition aux rebonds, anticipation et placement
Elle peut jouer et défendre aux positions 4 et 5.
Elle peut switcher
Elle court bien pour sa taille et vite
Très bonne défense 1×1 post up
Très bonne finisseuse sous le cercle
Elle peut tourner sur les deux épaules dans les jeux post up.
Elle utilise très bien le jeu de jambes dans le jeu intérieur.
Très bonne coordination du jeu de jambes
Bon poseur d’écran
Son tir à mi-distance en position de pop-out lui offre un pourcentage de tir élevé.
Quand elle fait un pop-out, elle peut créer son propre tir et par conséquent, elle joue 1 x 1, elle fournit de sérieux avantages de match-up.
Très dure en défense
Polyvalente
Mentalité de guerrière
 
Elle doit améliorer son tir extérieur.
Elle doit apprendre à contenir son énergie
Elle n’a que 19 ans
 
Jumper, mobility and strength
Very good control of body coordination
Very good rebounding intuition, anticipation and placement
She can play and defend at the 4 and 5 positions.
She can switch
She runs well for her size and fast
Very good defense 1×1 post up
Very good finisher under the circle
She can turn on both shoulders in post up games.
She uses her footwork very well in the inside game.
Very good footwork coordination
Good screen setter
Her mid-range shooting in the pop-out position gives her a high shooting percentage.
When she pops out, she can create her own shot and therefore, she plays 1 x 1, she provides serious match-up advantages.
Very tough on defense
Versatile
Warrior mentality