Sélectionner une page
 

« On revient toujours plus fort »

« We always come back stronger ».
 
 

Long entretien avec Kariata Diaby, la guerrière ivoirienne de Villeneuve d’Ascq. Blessée en sélection il y a deux ans, l’intérieure met sa carrière internationale entre parenthèse pour se concentrer à 200 % sur son club avec lequel elle brille en coupe d’Europe et en Championnat. Revenue à son meilleur niveau, elle envisage aussi de s’essayer aux camps WNBA. 20 questions avec « KD » pour une note parfaite

Long interview with Kariata Diaby, the Ivorian warrior of french team Villeneuve d’Ascq. Injured in the national team two years ago, the inside player put her international career on hold to concentrate at 200% on her team with which she shines in the European Cup and in the LFB Championship. Back to her best level, she also plans to try the WNBA camps. 20 questions with « KD » for a perfect score…
 
 
« La France représente pour moi un deuxième pays, j’y ai trouvé l’amour de ma vie »
« France represents a second country for me, I found the love of my life there »
« J’aimerais participer à des camps WNBA pour pouvoir intégrer une franchise » 
« I would like to participate in WNBA camps to be able to join a franchise » 
« Même si j’aime mon pays, je ne me sens pas prête de retourner en sélection »
« Even if I love my country, I don’t feel ready to return to the national team »
« Ma force mentale vient de ma mère, je veux la rendre fière »
« My mental strength comes from my mother, I want to make her proud »
 
 
Kariata, tu sembles avoir retrouvé la super forme et ta joie de jouer en ce début de saison. Comment juges-tu tes performances en championnat (Top 5 rebonds notamment)?
Oui, j’ai effectivement retrouvé la forme. J’en suis ravie. Mon début de championnat se passe plutôt bien. Il en est de même en coupe d’Europe. Je retrouve mes sensations, de l’énergie. J’apporte mon savoir-faire sur le plan collectif et défensif. Être dans le top 5 des meilleures rebondeuses est une satisfaction, mais je sais que je peux faire beaucoup mieux ! 
Kariata, you seem to have found your great form and your joy of playing at the beginning of the season. How do you judge your performances in the championship (Top 5 rebounds)?
Yes, I have indeed found the form. I am very happy about it. My beginning of the championship is going pretty well. It is the same in the European Cup. I find my sensations, energy. I bring my know-how on the collective and defensive level. Being in the top 5 of the best rebounders is a satisfaction, but I know I can do much better! 
 
Ce début répond-il à tes attentes ou te faudrait-il plus de régularité, plus de points, plus de temps de jeu, pour être vraiment satisfaite ?
Le début de saison que j’avais imaginé comportait forcément des hauts et des bas. Je me suis préparée à assumer ces différences pour ne pas me déstabiliser. Après, on peut toujours faire mieux. Il faudrait que je sois un peu plus régulière au niveau du scoring et des rebonds. Le reste n’est qu’une simple question de temps. Le coach me fait suffisamment confiance. La satisfaction arrivera au fil du temps avec les résultats. À moi d’aller la chercher !
Does this start meet your expectations or would you need more consistency, more points, more playing time, to be really satisfied?
The start of the season that I had imagined had its ups and downs. I prepared myself to accept these differences so as not to destabilize myself. Afterwards, we can always do better. I need to be a little more consistent in scoring and rebounding. The rest is just a matter of time. The coach trusts me enough. Satisfaction will come with time and results. It’s up to me to get it!
 
Penses-tu retrouver le niveau que tu avais il y a trois saisons quand tu étais élue dans le cinq idéal LFB, en 2019, avec Landerneau ?
Le temps nous le dira. Je me bats, comme je l’ai toujours fait, pour être meilleure. Même dans les mauvais moments !  
Do you think you will find the level you had three seasons ago when you were elected in the ideal starting five LFB, in 2019, with Landerneau ?
Time will tell. I fight, as I have always done, to be better. Even in the bad moments!  
 
Comment vois-tu la suite de ta carrière ?
Je ne me suis pas encore vraiment projetée. Je préfère me concentrer et bien finir cette saison, remplir les objectifs fixés par le club.
How do you see the next step in your career?
I haven’t really thought about it yet. I prefer to concentrate on finishing this season well and meeting the objectives set by the club.
 
Comment te jauges-tu sur l’échiquier européen quand tu évolues en Coupe d’Europe ?
Cela m’est difficile car ce n’est que ma deuxième compétition en Coupe d’Europe. Ça tourne bien cette année, nous sommes qualifiées. J’aimerai à l’avenir, disputer l’EuroLigue.
How do you measure yourself on the European scene when you play in the European Cup?
It is difficult for me because it is only my second competition in the European Cup. It is going well this year, we are qualified. I would like to play in the EuroLeague in the future.
 
 
As-tu envisagé de jouer ailleurs qu’en France, si oui, où ?
Je suis une femme ouverte. Si des opportunités se présentent, je les étudierais, peu importe où, à partir du moment où cela cadre avec mes projets sportifs.
Have you considered playing elsewhere than in France, if so, where?
I am an open woman. If opportunities arise, I will study them, no matter where, as long as it fits with my sports projects.
 
Et la WNBA ? Pourquoi ne pas essayer ? Qu’est-ce qui dicte tes choix ?
La WNBA est dans mes pensées depuis des années, avant même que j’arrive en France. 
Il n’est jamais trop tard pour essayer d’y évoluer. C’est un rêve. Je n’ai pas eu la chance d’être draftée car je suis arrivée à 18 ans et demi dans l’Hexagone. Aujourd’hui, j’aimerais participer à des camps WNBA pour pouvoir intégrer une franchise.
What about the WNBA? Why not give it a try? What is it that dictates your choices?
The WNBA has been on my mind for years, even before I arrived in France. 
It’s never too late to try to play there. It is a dream. I was not lucky enough to be drafted because I arrived in France at 18 and a half years old. Today, I would like to participate in WNBA camps to be able to join a franchise.
 
Que représente la France pour toi ?
La France représente pour moi un deuxième pays. Je m’y sens parfaitement bien. J’ai eu la chance d’aller à l’école, d’apprendre la culture, les valeurs qu’elle dégage. J’y ai aussi rencontrer de belles personnes et surtout j’ai trouvé l’amour de ma vie en France. 
What does France represent for you?
France represents for me a second country. I feel perfectly at home here. I had the chance to go to school, to learn the culture, the values that it gives. I also met beautiful people and above all I found the love of my life in France.
 
Le championnat français est-il le meilleur en Europe ?
Je ne saurais dire si c’est le meilleur, c’est le seul où j’ai joué (rires). La LFB est un championnat dense et coriace et j’adore y évoluer. 
Is the French championship the best in Europe?
I can’t say if it’s the best, it’s the only one where I played (laughs). The LFB is a dense and tough league and I love playing in it. 
 
En quoi as-tu progressé techniquement depuis ton arrivée dans le monde professionnel ? Quels sont les domaines où tu estimes devoir encore beaucoup travailler ?
J’ai progressé surtout dans la vision du jeu. J’ai travaillé ma mobilité car c’est important de voir un poste 5, qui se déplace, s’écarte, accélère. Je suis plus à l’aise aussi dans les prises de position. J’ai bien progressé mentalement et je pense que ma blessure y est pour beaucoup. Maintenant, comme tous les pros, je travaille aussi certains points comme jouer face au panier, ou encore améliorer tous les petits tirs autour de la raquette. 
How have you progressed technically since your arrival in the professional world? What skills do you feel you still need to work on?
I’ve improved especially in my vision of the game. I worked on my mobility because it is important to see a post 5, which moves, spreads, accelerates. I’m also more comfortable in stand/position taking. I have progressed mentally and I think that my injury has a lot to do with it. Now, like all the pros, I also work on certain points like playing in front of the basket, or improving all the small shots around the key. 
 
La sélection de Côte d’Ivoire t’as rappelé. Peux-tu nous éclaircir sur ta position vis à vis de l’équipe nationale ?
La sélection ivoirienne et moi sommes en mauvais termes depuis ma blessure, à Dakar. Ça remonte à mon dernier match en 2019, match amical en vue de l’Afrobasket Féminin. Voilà, je me blesse, je me fais les croisés. C’est très grave pour une athlète de haut niveau. Depuis deux ans il y a eu un silence total de leur part, je n’ai reçu aucune aide ou compassion de leur part. Alors comprenez que pour le moment, même si j’aime mon pays, je ne me sens pas prête de retourner en sélection.
The selection of Ivory Coast has called you back. Can you clarify your position towards the national team?
The Ivorian selection and I are in bad terms since my injury in Dakar. It goes back to my last game in 2019, a friendly game for the Afrobasket Women. Here I am, I hurt myself, I tore the cruciate ligaments in my knee. It is very serious for a high level athlete. For two years, I have not received any help or compassion from them. So understand that for the moment, even if I love my country, I do not feel ready to return to the national team.
 
D’où vient votre mésentente ? Ta grave blessure, le manque d’assurance, de professionnalisme ? Raconte-nous…
La Fédération Ivoirienne a paniqué à mon avis, ils n’ont pas été en mesure de faire face à ma situation. Je suis une joueuse professionnelle et de leur côté rien n’est prévu, rien n’est organisé, rien n’est structuré. L’affaire a été portée devant les tribunaux. Entre temps, il y a eu un changement de président. Agui Matthieu qui était à la tête de la Fédération Ivoirienne a cédé sa place à Mahama Coulibaly. Visiblement, il y a eu mésentente entre eux et je n’ai plus eu de nouvelles. Je me suis senti abandonné  aucune aide de leur part  et aucune reconnaissance jusqu’aujourd’hui où elle a renoué contact avec mon club Esbva. Pour ma part c’est décourageant. Ils souhaitent que l’on aille en sélection mais les conditions sont pas réunies pour obtenir de bons résultats. Aujourd’hui encore, aucune mesure n’est prise. J’aimerai que cela change, que nos statuts soient mis en valeur. Nous jouons pour le même pays.
Where did your disagreement come from? Your serious injury, lack of confidence, lack of professionalism? Tell us about it…
The Ivorian Federation panicked, unable to deal with my situation. I am a professional player and on their side nothing is planned, nothing is organized, nothing is structured. The case went to court. In the meantime, there has been a change of president. Agui Matthieu who was at the head of the Ivorian Federation has given up his place to Mahama Coulibaly. Obviously, there was a disagreement between them and I have not heard from them since. I received no help from them and no recognition until today when it has renewed contact with my club. For me it’s discourage.They put pressure on us to go to the national team but not in the best conditions to have good result. No action is taken. I would like this to change, that our status is comparable to that of the boys. We play for the same country
 
Comment qualifies-tu cette incompréhension ? 
Je qualifierais cette incompréhension comme le fait de ne pas avoir voulu faire face ma blessure. Pour eux c’était une premiére. Une rupture des ligaments croisés, c’est une année de carrière perdue, beaucoup d’heures de travail, seule, pour revenir. Surtout dans ma situation, où j’étais en pleine ascension. Ça a freiné la suite de mon rêve !
How would you describe this misunderstanding? 
The misunderstanding it’s to not face my injury. First time for them. A cruciate ligament rupture means a year of lost career, many hours of work, alone, to come back. Especially in my situation, where I was in full ascension. It slowed down the continuation of my dream!
 
Ne rêves-tu pas justement de disputer au plus profond de ton coeur, de grandes compétitions internationales pour ton drapeau ?
Je ne dirais pas que j’ai mis une croix définitive sur la sélection, mais pour le moment je me concentre sur ma carrière professionnelle en club et non sur une éventuelle sélection.
Don’t you dream of competing in big international competitions for your flag?
I wouldn’t say that I have put a definitive stop or cross on the selection, but for the moment I concentrate on my professional career in club and not on a possible selection.
 
La Côte d’Ivoire, en filles, ne s’est jamais qualifiée pour les championnats du monde, ni pour les Jeux olympiques. Penses-tu que cela puisse être possible dans les années à venir ?
Dans la vie rien n’est impossible, mais pour que la Côte d’Ivoire puisse se qualifier, il faudrait déjà qu’elle gagne l’Afrobasket ! Si un jour, mon pays veut briller sur la planète basket, il lui faudra se donner les moyens de ses ambitions et former les jeunes pour les années à venir. On ne devient pas champion en deux ans ! Il existe un chantier énorme sur ce plan-là.
Côte d’Ivoire, in women’s basketball, has never qualified for the World Championships, nor for the Olympic Games. Do you think that this could be possible in the years to come?
In life nothing is impossible, but for Côte d’Ivoire to qualify, it should already win the Afrobasket! If one day, my country wants to shine on the basketball planet, it will have to give itself the means of its ambitions and train the young people for the years to come. We do not become champions in two years! There is a huge construction site on this plan.
 
Le basket africain notamment chez les garçons progresse et se structure avec l’arrivée de NBA Africa. Qu’en est-il du basket féminin et plus particulièrement du basket féminin ivoirien ?
En Afrique, le basket masculin a toujours été plus valorisé que le basket féminin. Avec l’arrivée de NBA Africa, on découvre des joueurs de haut niveau connus, mais c’est aussi un moyen de donner sa chance à d’autres de pouvoir y participer. C’est une très belle exposition. En féminine, cela n’existe pas. C’est fort dommage. J’ai toujours eu l’impression que la sélection ivoirienne favorisait toujours les hommes plutôt que les femmes, alors que nous jouons pour le même pays, nous portons le même drapeau, les mêmes couleurs (orange-blanc-vert). Si je prends l’exemple des hommes à l’Afrobasket, -ils ont été vice champions-, ils avaient à disposition un coach d’expérience, des joueurs de haut niveau et même un naturalisé. En clair, ils avaient les moyens d’aller loin et haut. Pourquoi ne pas faire pareil avec les filles ? Miser sur l’avenir, former les jeunes et offrir les mêmes moyens… 
African basketball, especially for men, is progressing and is structured with the arrival of NBA Africa. What about women’s basketball and more particularly Ivorian women’s basketball?
In Africa, men’s basketball has always been more valued than women’s basketball. With the arrival of NBA Africa, we discover known high level players, but it is also a way to give a chance to others to participate. It’s a great exposure. In women, this does not exist. It’s a shame. I always had the impression that the Ivorian selection always favored men over women, while we play for the same country, we wear the same flag, the same colors (orange-white-green). If I take the example of the men at the Afrobasket, -they were vice champions-, they had an experienced coach, high level players and even a naturalized player. Clearly, they had the means to go far and high. Why not do the same with the girls? Invest in the future, train the young and offer the same means… 
 
Le coach, les autres joueuses, essayent-ils de t’influencer, te faire revenir ?
Personne ne peut m’influencer. La décision finale m’appartient. J’ai écouté ceux qui m’ont appelé, ceux qui m’ont demandé de revenir car ils avaient besoin de moi. La décision me revient.
The coach, the other players, are they trying to influence you, to make you come back?
Nobody can influence me. The final decision is mine. I listened to those who called me, those who asked me to come back because they needed me. The decision is mine.
 
Tu as du creuser très loin pour revenir. Cette blessure ne n’a-t-elle pas rendu plus forte finalement ?
Ma blessure m’a fait découvrir d’autres facettes de ma personnalité. La patience, surtout ! Ça m’a rendu plus forte que jamais. Si j’arrivais à surmonter cet obstacle en me battant, qu’est-ce qui pourrait ensuite freiner la progression de ma carrière… Une autre blessure ?
You had to dig very deep to come back. Didn’t this injury make you stronger in the end?
My injury made me discover other facets of my personality. Patience, especially! It made me stronger than ever. If I could overcome this obstacle by fighting, what would stop my career from progressing?
 
Où puises-tu ta force mentale ? 
Des mois de rééducation, ce sont des moments compliqués. Tu dois te donner à fond quotidiennement pour revenir. Cela n’a pas été facile psychologiquement car je pensais parfois que ma carrière était finie. Mais j’ai su me relever car j’ai toujours été une battante et j’en veux toujours plus ! J’ai toujours su ce que je voulais dans la vie. Je n’avais pas le droit d’arrêter. C’est maintenant le début d’une belle carrière qui commence… J’étais extrêmement bien entourée, j’ai reçu beaucoup d’aides. Ça m’a poussé à ne rien lâcher et je remercie tous ceux qui m’ont soutenu. Et puis, j’ai toujours pensé à ma mère dans les moments durs. Je suis loin d’elle et je veux la rendre fière. Cette force, c’est ma mère qui me la transmet !
Where do you get your mental strength? 
Months of rehab is a tough time. You have to give your all every day to come back. It was not easy psychologically because I sometimes thought that my career was over. But I knew how to get back up because I have always been a fighter and I always want more! I always knew what I wanted in life. I had no right to stop. It’s now the beginning of a beautiful career… I was extremely well surrounded, I received a lot of help. That pushed me to not give up and I thank all those who supported me. And then, I always thought of my mother in the hard moments. I am far from her and I want to make her proud. This strength is passed on to me by my mother!
 
Des exemples d’autres sportifs t’ont-ils servi ?
J’ai suivi l’exemple du footballeur Djibril Cissé, à l’époque où il s’est blessé très grièvement avec sa double fracture tibia-péroné, en 2006, deux ans après avoir subi la même blessure sur l’autre jambe. Je me suis inspirée de son histoire. Je me suis dit que moi, avec mes croisés, j’y arriverais car rien ne peut empêcher un athlète de vivre sa passion. Même si ça prend du temps, on revient toujours plus fort.
Have any examples from other athletes helped you?
I followed the example of the french soccer player Djibril Cissé, when he suffered a very serious injury with a double tibia-fibula fracture in 2006, two years after having suffered the same injury on the other leg. I was inspired by his story. I told myself that I could do it with my crossbones because nothing can stop an athlete from living his passion. Even if it takes time, you always come back stronger.